Cette période de crise sanitaire a des effets paradoxaux sur l’avancement des projets de mise en œuvre de DDMRP. Certains groupes mettent en suspend tous projets d’amélioration / de transformation : il faut réduire les dépenses.

D’autres sociétés à l’inverse accélèrent… C’est le cas notamment de deux de mes clients, qui – coïncidence – fournissent des dispositifs médicaux pour les hôpitaux ou des organismes de santé. Ces entreprises sont en première ligne sur le front sanitaire, leurs équipes font face à des défis opérationnels exceptionnels au jour le jour, et pourtant elles dégagent du temps pour accélérer la mise en place de DDMRP.

Lorsque je leur ai demandé s’ils ne souhaitaient pas différer leurs projets du fait des circonstances ils m’ont répondu : « Bernard, ne vois-tu pas que c’est de plus en plus VUCA là dehors, et qu’il est urgent qu’on y adapte nos supply chains ? ». Ah ben ouais, pas faux…

Le défi suivant est : comment accélérer le projet alors qu’on ne peut pas se déplacer et qu’on télétravaille ? Est-il possible de mettre en place DDMRP à distance ?

En fait oui. Demand Driven Technologies le fait aux US depuis des années, mais ce n’est clairement pas (encore) la pratique sur notre vieux continent. Les consultants doivent venir sur place, mener de nombreux ateliers, aider à « conduire le changement », à « changer de paradigme », tout ça ne se fait pas à distance mon bon monsieur !

Bon, maintenant qu’on y est contraint, comment on fait ?

Recette #1 : les équipes internes de l’entreprise doivent se former encore plus, pour bien comprendre et gagner en autonomie rapidement.

Il y aura moins de présence d’experts externes sur le site, donc les équipes doivent monter davantage en compétences dans les premières phases du projet.

Les bonnes nouvelles :

  • Le Demand Driven Institute met à disposition un format d’auto-apprentissage DDP et DDL, qui permet à votre rythme et à coût réduit d’acquérir les bases de la méthodologie.
  • Des formateurs DDP et DDL sont à votre disposition pour compléter ces formations lors de sessions interactives. Alors que d’habitude ils sont sur la route, ils sont coincés en confinement et prêts à vous aider !
  • AGILEA a développé un jeu de simulation Demand Driven en ligne, qui peut être animé à distance. C’est une manière fun et très complète de pratiquer la méthodologie et de gagner en confiance.
  • Les formations au logiciel R+ peuvent être réalisées à distance : vive les solutions cloud !
  • Demand Driven Technologies a développé un site « university » qui permet aussi l’auto-apprentissage en ligne du logiciel.

Recette #2 : établir les interfaces et alimenter une base Replenishment+ dès le début du projet.

  • Il y a quelques années nous menions des projets avec une longue partie de conception sur base de mapping de flux et de slides PowerPoint. Très utile pour se poser des questions… mais parfois on se pose trop de questions trop longtemps, car les participants ont du mal à se projeter dans « comment ça va vraiment marcher » ?
  • Alimenter la base Replenishment+ à partir de l’ERP n’est en général pas très long : dans un premier temps des extractions SQL avec vos outils habituels feront l’affaire. Dès que c’est fait, on peut utiliser R+ avec vos données, à distance, pour toucher ensemble du doigt le « comment ça va marcher » – et la conception du modèle en est fortement accélérée.
  • Dès que R+ est alimenté nous pouvons à distance réaliser des simulations sur la définition des profils de buffers et projeter l’impact en termes de service et de stock.

Recette #3 : Vivre avec son temps… et utiliser les outils de collaboration cloud !

  • Espaces de travail Teams, Asana, Trello, Smartsheet, etc – il y a tout ce qu’Il faut pour piloter un projet à distance !
  • Les conférences Teams, Skype, Gotomeeting ou autres Zoom : vous avez le choix pour qu’on vous accompagne à distance dans la formation, dans le coaching des utilisateurs, etc. Si vous avez assez de bande passante et une webcam, allumez là : le langage corporel reste un élément essentiel pour percevoir comment les messages sont reçus, gagner en confiance réciproque et aider à la gestion du changement.
  • Lucidchart, Draw.io et autres outils pour cartographier les flux à distance sont à votre disposition – préparez vos icones de buffers de stock, de temps, de capacité et de points de contrôle dans la boîte à outils !
  • Pas de session à distance de plus de 2 heures d’affilée ! Au-delà on perd le fil (ou alors c’est un effet de mon grand âge…). Vous ne vous êtes pas tous déplacés pour être dans une même salle pour un atelier « avec les consultants ». Vous pouvez donc travailler ensemble par séquence de 2h, et dans les intersessions préparer les éléments pour la session suivante. D’expérience c’est beaucoup plus productif.

Bon, il reste une difficulté : comment allons-nous célébrer le succès du projet et organiser une fiesta digne de ce nom ? Je ne suis pas encore complètement convaincu par les apéros virtuels… Mais d’ici là peut être serons-nous sortis du confinement ?