Vous avez entendu parler du DDMRP, vous avez navigué sur le web, vous avez lu des témoignages, vous avez peut-être suivi une formation, et vous vous dites que cela peut avoir un sens dans votre entreprise. 

Alors, pourquoi ne pas faire des expériences en direct pour voir ce qui se passe ?  

Un des avantages du DDMRP est sa simplicité : les formules de calcul sont simples, vous sélectionnez quelques éléments, vous extrayez les données de l’erp, vous les manipulez dans Excel, un peu de rouge, de jaune et de vert, et c’est parti. 

Cela ne coûte pas cher, nous mettons un collaborateur à l’ouvrage, nous verrons ce qui en ressort, et vérifierons. 

Peut-être êtes-vous un peu plus avancé dans le processus : vous avez contacté l’un des éditeurs de logiciels qui proposent une solution certifiée DDMRP, et vous organisez un projet pilote de quelques semaines sur un périmètre limité ? 

De nombreuses entreprises ont entrepris des projets pilotes de ce type ces dernières années, certains avec succès, mais d’autres expériences ont été mitigées ou ont échoué. 

Nous voyons également plusieurs entreprises qui ont fait un test avec des résultats positifs, mais qui restent bloquées dans le test et ont des difficultés à passer à une phase de déploiement.  

Lorsque de tels pilotes ne sont pas concluants, cela ne signifie pas nécessairement que le DDMRP n’a pas été adapté aux flux d’affaires de l’entreprise. Les réactions s’accumulent, provenant de tous les secteurs de l’industrie et de la distribution, ce qui démontre que lorsqu’il est correctement mis en œuvre, le DDMRP donne des résultats très substantiels. Ce sont donc probablement les conditions dans lesquelles le pilote a été réalisé qui doivent être remises en question. 

Quels sont les facteurs de succès d’un projet pilote piloté par la demande ? 

Soyez clair sur vos enjeux ! 

Certaines entreprises se sont lancées dans un « test pour voir », par curiosité, mais sans être claires sur les problèmes à résoudre.  

Si vous n’avez pas de problème, ne cherchez pas de solution ! 

 

Quels sont les défis auxquels votre Supply Chain est confrontée ? Quels sont les obstacles auxquels vos équipes sont confrontées ? 

Service, flexibilité, délais, stocks, coûts, stress : soyez clair sur ce que vous devez résoudre. Choisissez votre périmètre pilote en fonction de cela : il doit s’agir d’un périmètre sur lequel vous souffrez, et pour lequel les approches conventionnelles n’ont pas apporté de solution. 

 

En fait, vous ne voulez pas mener un projet pilote, vous voulez transformer votre supply chain pour la rendre plus robuste et plus agile.  

Votre essai n’est pas un essai : considérez-le comme la première phase d’un déploiement. 

À la fin de votre projet pilote, s’il est concluant, vous voudrez le pérenniser, le déployer sur une plus grande échelle et finalement sur l’ensemble de l’entreprise.  

Ne laissez pas l’enthousiasme de vos équipes s’évanouir car à la fin du projet pilote, il n’y a ni budget ni ressources pour le déploiement, qui doivent être soumis à l’approbation de la direction ou des actionnaires. Il faut également sélectionner le logiciel qui sera adopté, etc. 

Vous allez créer un décalage de plusieurs mois et perdre de l’élan. 

Cela signifie qu’avant tout projet pilote, vous devez planifier et faire approuver les étapes suivantes : et si, par erreur, il réussit, comment aller de l’avant ? Comment organiser les équipes en vue de leur déploiement ? Quelle solution informatique ? Quelle séquence de déploiement ? Quel budget ?  

Si vous n’avez pas défini le plan de déploiement, ne lancez pas de pilote ! 

Pas cher, OK, gratuit, non ! 

Structurellement, un projet DDMRP n’est pas cher, comparé à la plupart des projets organisationnels et informatiques de la supply chain. Ce n’est pas un changement d’ERP, loin de là… 

Cependant, les résultats sont livrés rapidement et assurent un retour sur investissement rapide. Si vous investissez 50k€ et que cela vous permet de réduire vos stocks de 500k€ en quelques mois et d’améliorer votre service client de 5%, le calcul est vite fait, non ? 

Bien sûr, faire un projet pilote permet de tester une approche à moindre coût. Cependant, c’est un investissement, car vous mobiliserez les ressources de vos équipes pour travailler sur ce projet plutôt que sur d’autres initiatives.  

Ne réalisez pas votre pilote avec Excel. Vous mobiliserez des ressources pour développer les macros, les déboguer, sans que le résultat ne soit au niveau d’aucune des solutions du marché. 

L’utilisation d’une solution informatique éprouvée et intuitive est un facteur clé pour amener vos équipes à adopter l’approche, à se concentrer sur le processus et à fournir les résultats.  

De plus, alimenter Excel ou alimenter le logiciel DDMRP à partir de votre ERP est le même effort : vous aurez besoin des mêmes éléments de données. 

Investissez dans votre équipe pilote. Sélectionnez avec soin les membres de l’équipe du projet pilote, investissez dans leur formation et leur coaching : ce sont ceux sur lesquels vous compterez pour le déploiement ultérieur ! 

Concevez votre modèle avec soin et demandez de l’aide. Le DDMRP est simple mais pas simpliste. Votre modèle pour le pilote doit être bien conçu, bien dimensionné, soutenu par des simulations, les processus commerciaux doivent être cohérents, etc. Dans de nombreux cas, les échecs du projet pilote sont dus à une conception défectueuse.  

 

N’hésitez pas à faire appel à des équipes expérimentées pour vous aider, et cela aidera vos équipes à devenir plus compétentes pour le déploiement. 

Les équipes de Demand Driven Technologies et notre réseau de partenaires sont à votre disposition pour vous aider à réussir votre 1ère étape de déploiement de projet pilote DDMRP !