Lorsque j’étais gamin j’ai appris à jouer au ping-pong sur une table faite maison. Les plateaux n’étaient pas d’un seul tenant, mais avaient été réalisés à partir de planches assemblées. Avec le temps et les jeux dans le jardin, le bois avait travaillé, les planches s’étaient écartées, courbées, déformées – ça ne nous a jamais empêché de jouer des parties acharnées, mais il faut reconnaître que les rebonds étaient assez imprévisibles !  

undefined-4

Je n’ai jamais développé une technique de jeu de bon niveau, par contre je renvoyais presque toujours la balle. Lorsque vous vous attendez à un rebond aléatoire, vous vous positionnez au mieux face à la table, et vous développez des réflexes pour réagir au dernier moment en fonction du rebond, en allant sauver chaque balle. 

Le positionnement face à la table, bien équilibré sur ces deux pieds, est essentiel. Rien de pire que de partir à droite en anticipant la direction de la prochaine balle, et d’être pris à contre-pied par une balle à gauche. Si vous arrivez à maintenir un positionnement équilibré et à réagir à droite ou à gauche au dernier moment, vous avez plus de chances de faire mouche, et vous vous fatiguez moins. 

N’est-ce pas ça développer son agilité ? La technique ne sera peut être pas de haut vol, sophistiquée et très élégante, mais si vous rattrapez efficacement les balles, servez vos clients, et ne vous épuisez pas en partant à contre-pied, c’est pas mal, non ? 

Vous me voyez venir, il y a quelques analogies avec un modèle opératoire piloté par la demande :  

  • Vous ne savez pas quelle va être la demande réelle, la direction du rebond 
  • Avant le rebond, tout ce que vous pouvez faire c’est d’être en bonne condition physique, être entraîné, vous positionner au mieux, et ne pas partir trop tôt dans une direction donnée 
  • Dès le rebond, laissez faire les réflexes que vous avez développés, vous êtes en mode automatique dans ce temps de réaction très court 

De manière similaire, vous préparez le modèle opératoire de votre supply chain pour qu’il soit bien entraîné, bien positionné, et qu’il ne parte pas trop tôt dans une mauvaise direction. Lorsque la demande réelle arrive, vous laissez faire la mécanique, les réflexes, dans un mode automatique ou semi-automatique. Vous apprenez ensuite de vos erreurs et améliorez votre jeu. 

Accepter que le rebond va être aléatoire n’est pas toujours simple. En tant que planificateurs nous avons été formés à anticiper, à voir loin, à préparer des scénarios. Nous avons élaboré un programme directeur de production sur plusieurs semaines, en anticipant les demandes, comme nous anticiperions la séquence probable des prochains coups d’une partie d’échecs, éventuellement aidé par des algorithmes puissants. Malheureusement nos partenaires de jeux ne sont pas nécessairement prévisibles, et les parcours sur lesquels nous jouons sont accidentés ! 

Attendez-vous à des rebonds aléatoires et développez votre agilité !    

{{cta(’13c40c60-0ec2-4afb-a052-a7007785bd36′,’justifycenter’)}}