Les fournisseurs de niche ont un impact bien plus important sur l’industrie alimentaire et des boissons qu’il y a dix ans. Les fournisseurs de bières artisanales et de boissons rafraîchissantes artisanales ont connu une croissance substantielle de leur part de marché dans leurs segments respectifs en offrant des saveurs uniques et une plus grande variété au marché. Par exemple, les bières artisanales représentent aujourd’hui environ 24 % du marché américain de la bière. Les consommateurs ont réagi en déplaçant leurs achats vers les fournisseurs de boissons artisanales. Cette évolution des préférences des acheteurs a à son tour attiré un plus grand nombre de nouveaux venus sur le marché, élargissant encore l’éventail des choix disponibles.  

Pour les principaux producteurs de boissons, cette évolution du marché a entraîné la nécessité de répondre par un plus large éventail d’offres constituant leur propre portefeuille de produits. En conséquence, ils ont connu une croissance rapide du nombre de références (SKU) qu’ils proposent, alors qu’ils s’efforcent d’être compétitifs et de protéger leur part de marchéPour de nombreux producteurs, cela s’est traduit par un doublement du nombre de leurs SKUs au cours des dernières années seulement.  

Plus il y a de produits, moins fiables sont les prévisions, et moins on peut apporter d’attention à chaque article. 

La prolifération accélérée des produits crée un effet d’entraînement dans la planification de l’approvisionnement pour ces entreprises. Bien que le nombre d’articles ait doublé, la plupart des entreprises n’ont pas augmenté les effectifs de leurs services de planification, et n’ont que peu augmenté leurs ventes. Par conséquent, la précision des prévisions s’érode ou stagne. De plus, en maintenant les effectifs de l’équipe de planification constants, un doublement du nombre d’unités de gestion des stocks entraîne une réduction d’environ 50 % du temps consacré à la planification d’un article. Plus le temps de planification diminue, plus il y a de chances que les niveaux de stock ne correspondent pas à la demande réelle du marché. Cela entraîne alors une réduction du service client et une augmentation des niveaux de stock. 

En revanche, notre solution Replenishment+ et l’utilisation de la méthodologie Demand Driven MRP qu’elle intègre, a permis à Coca-Cola Beverages Africa (CCBA) d’améliorer les taux de service tout en réduisant considérablement les niveaux de stock. Les améliorations apportées par CCBA ont consisté à adapter les flux de matière à la demande réelle et à générer les commandes d’approvisionnement qui en résultent grâce à Replenishment+, un système de planification facile à utiliser et intuitif. Consultez l’étude de cas pour savoir comment CCBA a réduit ses stocks de 29% en seulement 8 semaines.

Pour en savoir plus sur la façon dont Coca-Cola Beverages Africa a optimisé sa chaîne d’approvisionnement avec DDMRP, rejoignez Barry Anderson, spécialiste de la planification de l’offre et de la demande chez Coca-Cola Beverages Africa (CCBA), le  10 juin à 17 heures CET. Il expliquera comment DDMRP a aidé la CCBA à atteindre des taux de service de premier ordre, à réduire les délais de livraison et à diminuer les stocks. 

Cliquez pour vous inscrire à ce webinaire d’une heure : https://bit.ly/2yFTMAR