Si je devais résumer le DDMRP en un mot, ce serait la visibilité. Nous sommes en mesure de voir, au premier coup d’œil, l’état réel de nos matières premières et de nos produits finis, ce qui nous guide dans la bonne direction pour effectuer les réapprovisionnements dans le bon ordre“.

Stephen Wicks, responsable de la planification, Namibie

Les enjeux

Coca-Cola Beverages Africa (CCBA) est le 8ème embouteilleur de Coca-Cola au monde. En 2018, CCBA a expédié plus de 916 millions de caisses dans toute l’Afrique du Sud-Est et du Centre-Est.

Comme de nombreux industriels dans le monde, CCBA se concentre sur l’amélioration continue. Au fil des ans, la société a réalisé des progrès, comme la réduction des ruptures de stock de 29 % en 2013 à 18 % en 2016 et l’augmentation du taux de service (OTIF) de 65 % à 68 % au cours de la même période. Mais ces réalisations n’ont pas suffi à la CCBA pour répondre aux exigences croissantes des marchés qu’elle dessert.

Une partie du problème était la prolifération des articles et des familles de produits. De 2013 à 2016, le nombre d’articles est passé de 370 à 580 et les familles de produits de 7 à 18. CCBA continue de planifier la demande à partir de prévisions dont, malgré tous ses efforts, elle n’est pas parvenue à augmenter la fiabilité au-delà de 68 %.

Enfin, l’organisation n’avait pas la visibilité nécessaire pour bien gérer le réapprovisionnement. Comme beaucoup d’autres industriels qui s’appuient sur une planification basée sur des prévisions, les stocks étaient déséquilibrés avec trop des mauvais produits et pas assez des bons. L’équipe de planificateurs s’appuyait sur des feuilles de calcul développées en interne et des appréciations empiriques pour déterminer ce qu’ils devaient commander.

Solution

En 2016, CCBA a décidé d’examiner de plus près Demand Driven Material Requirements Planning (DDMRP), une méthode de réapprovisionnement qui aligne le réapprovisionnement des stocks sur la demande réelle du marché. En octobre de la même année, la formation des planificateurs a commencé, les mettant sur la voie de devenir des planificateurs certifiés Demand Driven. Puis, en février 2017, le premier projet pilote a été lancé dans une usine d’embouteillage en Namibie. Cette usine expédie plus de 14 millions de caisses par an sur 135 articles.

En mars 2018, après avoir déployé une formation Demand Driven à l’échelle du groupe, CCBA a déployé une solution DDMRP basée sur un tableur au Kenya, en Ouganda, en Éthiopie, au Ghana et en Tanzanie. En septembre 2018, cependant, la CCBA a décidé que le moment était venu de remplacer ses feuilles de calcul DDMRP par une solution globale qui l’aiderait à rationaliser ses opérations DDMRP pour obtenir des améliorations encore plus importantes.

Après une évaluation approfondie des solutions disponibles sur le marché et d’une option de développement en propre, CCBA ont choisi Replenishment+ de Demand Driven Technologies. Une fois de plus, l’organisation a d’abord déployé la solution en Namibie avec des résultats significatifs, notamment une réduction de 29% du stock total au cours des deux premiers mois.

Pour la CCBA, l’aventure continue. À l’automne 2019, l’organisation a déployé Replenishment+ en Ouganda, au Mozambique et en Tanzanie, et d’autres sites sont programmés.

Steven Wicks, responsable de la planification, parle de l’impact du DDMRP en Namibie.

Résultats avec Replenishment+

Dans les deux premiers mois :

Stock Matières Premières

38%

Ruptures de Stock

de 18 % à 5 %

Stock total

de 27% à 38% selon le site

En savoir plus

How can REPLENISHMENT+ improve your supply chain?

Améliorer la précision du signal de la demande en passant d'une planification axée sur les prévisions à une planification tirée par les ventes.
En savoir plus

Prêts à Voir Nos Solutions en Action ?