menu icon
close

C’est trop cool d’être « obsolète avant plateau »

Par Bernard Milian
Breaking News old TV

Connaissez-vous la « Hype Cycle » de Gartner ?

Cette courbe, assez similaire à la courbe du changement ou courbe du deuil de Kübler-Ross, essaye de décrire la panorama des technologies, des innovations informatiques dans un domaine. En fonction de l’engouement qu’elles génèrent (la « hype ») et de leur efficacité / des résultats qu’elles permettent de générer pour les entreprises qui les adoptent. Elle peut servir de boussole, particulièrement pour de grandes entreprises, afin d’alimenter la feuille de route des techniques, méthodologies et innovations à considérer. Elle permet aussi à une entreprise de se positionner, afin d’adopter les technologies émergentes ni trop tôt car elles manquent de maturité, ni trop tard car l’entreprise se sera alors laissée distancer par des compétiteurs plus prompts.

En 2020 Gartner a publié une « Hype Cycle » des technologies de Supply Chain Planning, et sur cette courbe a fait figurer DDMRP comme une technologie « obsolète avant d’atteindre son plateau » (d’adoption). En d’autres termes : circulez, il n’y a rien à voir, d’autres technologies, en particulier « d’optimisation » – AI/ML, advanced analytics – sont bien plus efficaces.

Le paragraphe dédié à DDMRP dans cette étude de Gartner est somme toute plus équilibré, reconnaissant une certaine efficacité et un potentiel « modéré ». Mais le mal était fait, « obsolete before plateau » était le blâme infamant apposé aux tactiques Demand Driven par Gartner en 2020.

Dans cette même étude et cette même courbe cependant, « Resilient Planning » avait la côte – me semble-t-il basé sur des principes analogues mais plus de technologie. Était aussi mis en avant un curieux « long term demand sensing » : application d’AI/ML pour projeter des tendances à 2-5 ans (est-ce que des stratégistes – des humains quoi – ne seraient pas plus adaptés à développer ces hypothèses à long terme ?).

Il est probable – nous en avons eu des échos – que cette étiquette d’obsolescence et d’efficacité modérée a détourné quelques entreprises des démarches Demand Driven.

Par chance tout le monde n’est pas sensible aux « hype cycles » – un nombre croissant d’entreprises nous a fait confiance en adoptant Intuiflow comme moteur de leur supply chain, et partagent volontiers le fait que les résultats qu’elles ont obtenus sont loin d’être modérés. Nos conférences utilisateurs  et les plans de déploiement à grande échelle qui se multiplient en témoignent.

Un point soulevé par l’analyste de Gartner dans cette étude de 2020 est que l’adoption d’un modèle de flux tiré requiert un changement de paradigme dans la majorité des entreprises. C’est vrai. C’est même là la quintessence de ce que nous faisons : convertir l’industrie au flux tiré. Est-ce obsolète ? Absolument ! A l’ère industrielle récente, Toyota a développé une grande partie des techniques de flux tiré au milieu du 20ème siècle, alors qu’il n’y avait même pas d’ordinateurs ni de MRP. Le Drum-Buffer-Rope de la Théorie des Contraintes est issu des années 80.  Les résultats en sont-ils « modérés » ? Demandez donc à Google « quel est le premier constructeur automobile mondial ? ».

L’analyse de Gartner en 2020 pointait cependant avec raison certaines lacunes de DDMRP, et notamment le fait qu’il faudrait compléter les techniques de flux tiré avec les outils d’optimisation : la mise en œuvre d’AI/ML pour faciliter la configuration du modèle, la planification à capacité finie, les approches pertinentes de prévision, le S&OP, la business intelligence, le process mining…

Eh, mais savez-vous qu’il y a tout ça dans Intuiflow ?

Si vous pensez que les techniques Demand Driven sont simplistes ou obsolètes, passez nous voir pendant notre conférence utilisateurs Europe à Bordeaux, vous serez épatés par l’obsolescence avant plateau !…

Prenez contact avec nous

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles récents

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous aimerez aussi

Red Urgent Stamp

Du bon usage des urgences

Dans un atelier de production, auprès d’un fournisseur, dans le transport, il y a des …brrr, ça fait un peu peur… oui, oui… des URGENCES.