menu icon
close

Transformation supply chain : attention à la marche !

Par Bernard Milian
Warning Watch Your Step Sign

Nous avons été sollicités récemment dans le cadre d’un appel d’offre par une entreprise recherchant une solution de prévisions et d’approvisionnement. L’appel d’offre intègre tous les buzzwords du moment : il faut de l’AI, du big data, un système qui peut traiter des millions d’actions de planification par jour (sic).

En engageant la discussion avec cette entreprise pour comprendre leur contexte, on réalise bien vite qu’actuellement ils gèrent leur flux avec un ERP développé maison sous AS/400, et que le processus de prévisions qui doit impérativement traiter du big data à coup d’AI est actuellement assuré sous… Excel.

Cette entreprise est dans un environnement concurrentiel, et elle souhaite se doter du meilleur pour réussir sur ces marchés – c’est légitime. Cependant il y a de grands risques qu’elle n’ait pas évalué avec pragmatisme ses capacités de transformation, et qu’en voulant gravir une marche trop haute elle se prenne un mur…

Nous rencontrons ce phénomène de manière récurrente. On veut tout automatiser, tout de suite. On veut que dès le départ tous les systèmes dialoguent en temps réel. Dernièrement un de nos clients souhaitait que les effectifs présents, enregistrés dans le logiciel RH, pondérés par la matrice de polyvalence, alimentent la capacité définie dans le MES et soit pris en compte pour l’ordonnancement. En temps réel de préférence, bien sûr. Devinez comment est réalisé l’ordonnancement aujourd’hui sur ce site ? Eh oui, le même Excel qui fait de la prévision big data par ailleurs…

Manger un éléphant, ça se fait une bouchée à la fois… et ça peut prendre du temps.

Dans votre itinéraire de transformation supply chain, soyez lucides sur votre maturité actuelle, sur la capacité d’absorption de vos équipes, et définissez des étapes qui vont être des marches franchissables.

Ça veut dire en termes concrets de chercher à simplifier à chaque étape du projet – plutôt que de vouloir traiter toute la complexité d’un coup. Des exceptions ? Bien sûr qu’il y en a, mais ne concevez pas votre modèle de fonctionnement et votre système pour traiter toutes les exceptions, les cas exotiques et particuliers. Au pire, Excel reste disponible pour cela. Pour le cœur de votre programme de transformation, restez simples, pragmatiques, et assurez-vous que vous concentrez les efforts de vos équipes sur le top pareto des opportunités de gain.

Cette approche pragmatique ne vous empêche pas de développer un programme d’ensemble ambitieux, innovant, sur un tempo soutenu, et qui suscite l’adhésion de vos équipes.

En ajoutant à chaque marche une couche de fonctionnalités simples, maîtrisées, qui adressent le top pareto des sujets, vous éviterez de trop trébucher, et vos équipes vont bien plus facilement digérer cet éléphant ! …  

Prenez contact avec nous

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !

Facebook
Twitter
LinkedIn

Articles récents

Inscrivez-vous à notre newsletter

Vous aimerez aussi

Un avion en papier au premier plan avec son ombre ressemblant à un véritable avion projetée sur un fond bleu vif.

Fabriquer des avions sous Excel

Un avion, c’est complexe. Dans la nomenclature d’un avion de ligne il y a des dizaines de milliers de pièces. Pour fournir ces pièces il

Deux personnes dans un environnement industriel très fréquenté portant des gilets haute visibilité ; un gilet est étiqueté « visiteur » et l'autre « inspecteur ». visible de l'arrière, se concentrant sur les visiteurs dans un environnement de travail.

Comment visiter une usine ?

Les usines, c’est là que se crée la valeur – les flux d’une usine sont structurants sur l’aptitude de l’entreprise à répondre à ses marchés.